Logements collectifs

6 maisons en bande – résidence Louis Mouillard à Lyon

Tags :

Il s’agit ici de la construction de 6 maisons individuelles en bande. Mais en réalité il est question d’une opération plus vaste de revalorisation du patrimoine de la SACVL. Plus précisément, l’emprise foncière du projet comprend effectivement un ensemble de 89 logements sociaux répartis en deux bâtiments. C’est la raison pour laquelle , la maîtrise d’ouvrage souhaitait donc revaloriser et réaménager le stationnement ainsi que les espaces verts et paysagers attenant à la résidence. Pour conclure, une intervention pour ravalement des façades et embellissement des parties communes de la résidence s’est ajoutée à notre mission initiale. De sorte que l’intervention sur l’ensemble de la parcelle fut globale.

Logement social semi-collectif

Lyon (69)

2016-2020

SACVL

560 m²

1391500 € HT

conception et maîtrise d'oeuvre

Plus précisément, les nouvelles constructions sont destinées à accueillir 6 logements locatifs sociaux . La volumétrie globale  s’appuie en outre sur la représentation archétypale de la maison. Ainsi le découpage formé par les pignons permet  en conséquence d’identifier chaque maison sur la rue. De la même manière, les redents formés par les terrasses à l’avant des maisons les ancrent dans la pente de la rue et précisent ce découpage. En revanche, l’enchaînement origamique des pignons de toitures ainsi que l’unité de teinte et de matériaux visent à affirmer l’unité du projet.

Précisons également que la typologie retenue pour chaque logement est le T4. Premièrement les rez-de-chaussée comportent les pièces de jour (cuisine, séjour, salon) et celliers. A chacune de leur extrémités, les logements s’ouvrent sur des jardins. Tout d’abord, six jardins minéraux sur la rue. Ces derniers accueillent le stationnement propre à chaque habitation. La composition en escalier sans séparation physique de ces six jardins se veut comme un espace semi privé/public. Cet espace est « ouvert » pour favoriser l’échange. Il confère par ailleurs la sensation d’un espace publique plus élargi et plus qualitatif sur la rue. A contrario, les jardins verts « arrière » se veulent eux plus intimistes. Enfin les étages des maisons accueillent les pièces de nuits et salles de bains à l’écart des pièces de jour.

Remerciements

SACVL maître d'ouvrage

Kévin Dolmaire photographe d'architecture

mi, Donec ut tempus porta. Lorem