Particuliers

Modernisation globale des extérieurs et des façades d’une maison à Saint Didier

Tags :

La demande initiale était triple, pour les propriétaires de cette maison des années 1970, située à Saint Didier au Mont d’Or (près de Lyon) : agrandir la surface habitable ; reprendre quelques dégâts ; créer une piscine. En résumé, une demande plutôt courante… Mais au final, c’est une réflexion globale qui a abouti en outre à moderniser radicalement l’aspect de la maison. Et quasiment diviser par deux la consommation de chauffage !

maison individuelle

Saint-Didier-au-Mont-d'Or (69)

2019-2021

220 m²

Penser un projet global de rénovation énergétique ET esthétique

Le diagnostique technique : isolation, étanchéité, ventilation

Cette maison des années 1970 souffrait de grosses lacunes en terme d’isolation. Celles-ci induisaient évidemment une consommation de chauffage élevée. Mais on pouvait aussi apercevoir les dégâts causés par l’humidité : défauts d’étanchéité et infiltrations ; moisissures développées suite à un précédent changement des fenêtres (sans avoir prévu de ventiler la maison)… La routine en somme ! En tous cas, un premier diagnostic technique facile à établir (avec de l’expérience), et des solutions assez communes : isoler, ventiler, étancher

Le piège des travaux menés sans réflexion préalable

La situation rencontrée est assez courante. En effet, au fil du temps, les travaux s’enchaînent, souvent sans réflexion préalable. Et donc sans réelle cohérence. Ainsi, les fenêtres en PVC jouxtent ici les baies vitrées anciennes en aluminium et les frises en bois ; les coffres de volets roulants dépassent de la façade ; la ventilation est mal dimensionnée… Avant d’envisager de nouveaux travaux, il faut alors procéder à un diagnostic global. Pour ensuite proposer un projet global traitant à la fois l’esthétique et la technique.

Moderniser l’aspect extérieur de la maison

Cette maison d’architecte, datant des années 1970, présentait certaines qualités constructives comme esthétiques. C’est la cas par exemple des ses grandes fenêtres, dont le rythme régulier est encore contemporain. En revanche, sans être dénués d’intérêt, d’autres éléments sont clairement datés : la frise en bois, l’acrotère incliné, le balcon filant… Alors dans le cas présent, pourquoi ne pas allier la nécessité d’isoler thermiquement la maison, et celle de relooker les façades ? En effet, les travaux d’isolation thermique par l’extérieur sont l’occasion de moderniser, d’embellir ou de donner du cachet à une façade. En l’occurrence, les travaux intègrent les coffres de volets roulants à l’épaisseur de l’isolant de façade. L’acrotère a été redressé, et le balcon filant supprimé… Sans compter également les travaux de ravalement de façades indissociables de l’isolant…

Amélioration et rénovation thermique par l’extérieur

Les travaux d’amélioration thermique concernent d’ailleurs l’intégralité des surfaces traitables. C’est le cas de la toiture terrasse, dont la réfection d’étanchéité est l’occasion d’isoler fortement cette surface. On estime en effet que la toiture est responsable de 30% des déperditions thermiques à elle seule ! Mais c’est aussi le cas des façades, qui bénéficient de 22cm d’isolation par l’extérieur. L’Isolation Thermique par L’Extérieur (ITE) limite considérablement les ponts thermiques. Autre avantage ici : elle isole une maison existante sans avoir besoin d’intervenir à l’intérieur. Et lorsque, comme ici, les murs sont en béton, on peut également bénéficier de l’inertie thermique offerte par les murs ! Et l’inertie joue un rôle majeur dans le confort thermique.

Réduire la facture de chauffage !

Dans le cas de cette villa à Saint Didier au Mont d’Or, malgré une augmentation de la surface habitable de près de 60m², le bilan est sans appel : une consommation annuelle de fuel domestique diminuée de 37.5%, passant de 4000 à 2500 litres.
A cette économie (financière et écologique), il faudrait intégrer l’économie à venir au prochain remplacement du système de chauffage. Pour des raisons techniques et économiques, nous avons conservé en l’occurrence la chaudière existante (bien qu’elle soit maintenant surdimensionnée). Tout en anticipant son remplacement à terme par un modèle plus écologique et mieux dimensionné. Et une économie de plus !

Des aides à la rénovation

Rappelons aussi que de nombreuses aides, subventions et primes énergétiques existent. Certaines sont attribuées par l’État, d’autres par les Régions… Lister ici l’ensemble de ces aides, primes et subventions à la rénovation énergétique serait fastidieux. Sans compter que ces dispositifs évoluent fréquemment. Nous vous recommandons donc de prendre l’information à la source, sur le site FAIRE, mis en place par le gouvernement.

Aménager l’ancien sous-sol en partie habitable

Il ne faudrait pourtant pas résumer cet important projet à une modernisation et à un ravalement de façade. Si l’étage demeure inchangé, l’ancien garage a été transformé en partie habitable. Au programme : créations de nouvelles baies vitrées, dans le respect des fenêtres existantes. Mais aussi isolation du dallage existant, ventilation… Au final, c’est environ 60m² réaménagés.

L’importance des aménagements extérieurs

Pour finir, il faut parler des aménagements extérieurs. D’importants travaux participent à reconnecter la maison au jardin et à la nouvelle piscine. Nous avons ainsi aplani le terrain, traité les espaces d’entrée (notamment ici avec un béton drainant)… Bien qu’on constate qu’ils sont souvent négligés lors de projets de travaux, la qualité du jardin et des surfaces minérales jouent un rôle majeur dans l’esthétique du projet. Les photos avant/après de cette maison des années 1970 en témoignent…

Vous envisagez de rénover votre maison située à Lyon, dans le Rhône ou les départements limitrophes (Ain, Isère, Saone-et-Loire, Ardèche, Drôme, Loire…) ? Faites-vous accompagner, Contactez-nous !

ut ut venenatis quis, ipsum ante. risus