Réflexion

Architecte ou architecte d’intérieur ? Les bonnes questions à se poser pour choisir

Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver pour le néophyte entre architecte et architecte d’intérieur. Surtout lorsque son projet concerne « seulement » un aménagement ! On ne va pas prétendre vous faire une thèse sur le sujet. Non. Répondons plutôt à quelques-unes des questions qu’on nous pose fréquemment, ainsi qu’à celles qu’on devrait parfois aussi se poser…

Quelles différences entre un architecte et un architecte d’intérieur ?

Comment définir chacune de ces professions ? La chose n’est pas toujours facile. Ah si seulement les architectes se contentaient de faire de jolies boîtes, et les architectes d’intérieur de l’aménagement d’intérieur… Mais la réalité est toute autre. Alors reprenons les bases, même si les limites de prestations entre ces deux professions sont parfois plus floues qu’on peut l’indiquer.

Que fait un architecte ?

Bien que notre formation initiale permette de construire et d’aménager toute échelle de projet, l’exercice du métier d’architecte est varié. Certains sont spécialisés : neuf ou rénovation ; clientèle de particuliers ; professionnels ; crèches ; public… D’autres, comme FORMIDABLE architectes, sont plus polyvalents, intervenant pour toute clientèle, sur des projets d’ensembles de bâtiments ; de petites extensions ; et même d’aménagements intérieurs seuls. Oui, l’architecte conçoit aussi les espaces et les volumes intérieurs ! N’hésitez pas à jeter un œil à notre article Choisir entre un architecte polyvalent et un architecte spécialisé.

Que fait un architecte d’intérieur ?

Les architectes d’intérieur quant à eux interviennent uniquement à l’intérieur d’une construction, pour aménager des espaces et des volumes d’habitation, de locaux professionnels… Enfin ça, c’est le principe. Dans les faits, certains débordent parfois de cette limite, et projettent de petits projets de construction ne nécessitant pas d’architecte (voir plus bas : Ai-je l’obligation de passer par un architecte ?)

Des professions réglementées ?

On préfère vous prévenir : ça ne va pas être le paragraphe le plus agréable à lire, mais il est essentiel !

Architecte est une profession réglementée par l’état. Comme les avocats ou les médecins, ne peuvent porter le titre d’architecte que les personnes diplômées en architecture (diplôme DPLG, HMONP ou ENSAIS) et inscrites à l’Ordre des Architectes, qui organise la profession. Vous en trouverez la liste ici, sur le Tableau de l’Ordre. Le titre d’architecte vous garantit d’avoir affaire à un professionnel qui aura suivi une formation spécifique de plus de 5 ans, qui sera assuré, bénéficiera d’une formation continue annuelle, et respectera un Code de Déontologie strict. Ce dernier stipule par exemple que « l’architecte doit assumer ses missions en toute intégrité et clarté (…) et apporter à son client ou employeur le concours de son savoir et de son expérience« . Au programme donc : devoir de conseil, absence de rétrocommission… un plus donc pour le maître d’ouvrage !

Architecte intérieur en revanche, n’est pas une profession réglementée. En effet, à ce jour n’importe qui peut se revendiquer architecte d’intérieur, sans aucun diplôme spécifique. On trouve donc sous cette appellation des professionnels expérimentés et compétents comme des novices.
Difficile en conséquence pour le maître d’ouvrage de toujours s’y retrouver. On notera toutefois que le Conseil français des Architectes d’intérieur (et avant l’Office Professionnel de Qualification des Architectes d’Intérieur) reconnaissent depuis plus de 40 ans et de façon indépendante 800 professionnels en exercice. Répertorié dans un annuaire professionnel, ils portent le titre d’architecte d’intérieur CFAI, sont assurés en décennale, ont reçu une formation de 5 ans et respectent une déontologie similaire aux architectes (notamment quand à la non-rémunération par rétro-commission).

et l’architecte d’extérieur dans tout ça ?

En bref : ça n’existe pas. Il n’y a pas de diplôme d’architecte d’extérieur. C’est une déformation visant à distinguer l’architecte et l’architecte d’intérieur en opposant à ce dernier le terme « architecte d’extérieur ». Mais, souvent, la personne qui parlera « d’architecte d’extérieur » désignera en réalité un architecte !

transformation d'appartement et aménagement de bureaux à Lyon

Comment choisir entre architecte et architecte d’intérieur ?

Quels sont mes besoins et mes contraintes ?

Quel que soit votre projet, commencez par établir votre cahier des charges. Même sommaire ! Celui-ci pourra vous permettre d’identifier des situations claires où vous n’aurez d’autre choix que de vous adresser à un architecte.

Votre projet concerne-t-il un bâtiment neuf ? existant ? les deux ? Dans ces derniers cas, envisagez-vous un agrandissement ? une modification des structures et/ou des façades ? une transformation (changement de destination, commerce en bureaux, bureaux en logement, etc.) ? Ou alors s’agit-il d’une simple rénovation ? A l’exception de ce dernier cas, l’architecte sera votre interlocuteur.

Votre projet concerne des locaux de travail ? des locaux recevant du public ? En cas de construction, vous devrez vous adresser à un architecte. Pour de simple travaux d’aménagement, vous pourrez également avoir recours à un architecte d’intérieur. Mais attention, des règles spécifiques s’appliquent : normes de sécurité incendie ; d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ; Code du Travail… Privilégiez un professionnel expérimenté dans le domaine, architecte ou architecte d’intérieur.

Identifiez également vos besoins : conception seule ; conception et demande d’urbanisme (permis de construire, déclaration de travaux) ; conception et maitrise d’œuvre ? En effet, certains architectes ou architectes d’intérieures ont fait le choix de ne pas suivre de chantier.

Ai-je l’obligation de passer par un architecte ?

Dans certains cas, la signature par l’architecte d’une demande de Permis de Construire est obligatoire. Lorsque c’est le cas, l’architecte doit également être l’auteur du projet. Dès lors que vous vous retrouvez dans une telle situation, on peut considérer que vous avez l’obligation de passer par un architecte, a minima pour concevoir le projet, et signer la demande de Permis de Construire.

Vous devrez ainsi faire appel à un architecte pour tous travaux soumis à Permis de Construire, à une seule exception : celle des personnes physiques qui construisent directement ou indirectement pour elles-mêmes, et que la surface de plancher totale après travaux est inférieure à 150m². Le monde agricole dispose également de règles adaptées qu’on ne détaillera pas ici…

On ne va pas refaire la liste exhaustive des situations soumises à Permis de Construire. Ce n’est pas le sujet de l’article, et rien ne vaut la loi de toute façon. Au besoin, vous pouvez consulter les articles L431-1 à L431-4 et R421-14 à R421-16 du Code de l’Urbanisme. Mais citons quelques cas courants où l’architecte sera obligatoire, si vous :

  • modifiez des structures ou des façades tout en faisant un changement de destination (par exemple : bureaux ou commerces transformés en logements ou l’inverse) ;
  • êtes une personne physique et créez pour vous-même une mezzanine ou aménagez un garage de plus de 20m², et la surface de plancher totale après travaux sera supérieure à 150m² ;
  • êtes un particulier créant plus de 20m² de surface de plancher (agrandissement, aménagement d’un garage…) destinés à la location ou à la revente ;
  • créez plus de 20m² de surface de plancher (agrandissement par exemple) en tant que professionnel.

Soyez vigilants !

aménagement de l'espace séjourde la rénovation transformation d'une ferme en pisé en habitation

Dans quels cas puis-je me passer des services d’un architecte ?

C’est simple : dès lors que vous n’y êtes pas obligé ! Attention, précisons bien : même sans cette obligation, rien ne vous interdit de confier votre projet à un architecte ! Vous savez : « qui peut le plus, peut le moins ! »

Lequel est le moins cher ?

Bien évidemment, il est difficile de faire une réponse générique. De notre propre expérience, il n’y a pas d’écart notable entre les honoraires d’un architecte et ceux d’un architecte d’intérieur, à prestation comparable. Si ce n’est pas le cas sur votre projet, comparez attentivement les prestations prévues. Assurez-vous également qu’ils ne seront rémunérés que directement par votre biais. C’est une garantie pour vous qu’ils travailleront sans conflit d’intérêt qui pourrait vous être préjudiciable. Dans tous les cas, ne vous leurrez pas : si un artisan verse une commission, c’est bien vous qui la paierez, d’une façon ou d’une autre…

A choisir, vaut-il mieux prendre un architecte ou un architecte d’intérieur ?

Nous partirons ci-dessous du postulat que vous n’êtes pas obligés de passer par un architecte.
L’architecte dispose en principe d’un champ de compétence large. Selon votre projet, il pourra aussi vous proposer de dépasser les strictes limites de l’aménagement d’intérieur. Il pourra également aller sur un terrain plus technique, en repensant, à l’occasion du projet d’aménagement, le chauffage ou la ventilation par exemple.
On dit que les architectes d’intérieur vont plus dans le détail que les architectes, que leur champ de compétence restreint en font un interlocuteur plus pointu sur les choix de matériaux ; éclairage ; détails de menuiserie intérieure… La vérité, c’est que cela dépend davantage de la personne et de son expérience que de son titre ! La règle, c’est de privilégier la compétence au titre. Demandez à votre interlocuteur ses références, son parcours ; consultez les avis que les clients lui auront laissé sur internet…

Soyons totalement honnêtes : difficile dans notre position de vous recommander de vous passer des garanties offertes par notre profession réglementée (voir plus haut). Notamment lorsque l’enjeu de votre projet est de taille, avec, par exemple, des travaux relevant de la garantie décennale !
Enfin, ne négligez pas le facteur humain. Discutez ensemble. Rencontrez-vous. Vous vous engagez sur de nombreux mois d’échanges et de discussions avec, parfois, des périodes de stress. Une relation de confiance est indispensable à un projet bien mené.

Puis-je travailler à la fois avec un architecte et avec un architecte d’intérieur ?

Rien n’interdit effectivement de recourir à la fois aux compétences d’un architecte et à celle d’un architecte d’intérieur. Assurez-vous tout de même que les concernés n’y voient pas d’objection non plus. Dans un tel cas, nous vous recommandons cependant de définir clairement les limites de prestations de chacun, et leurs interactions. En effet, vous risquez d’avoir deux professionnels qui se marchent sur les pieds (d’autant que le projet est modeste), ou des « loupés », chacun pensant l’autre responsable d’une prestation au final oubliée… La communication est primordiale dans cette configuration.

Vous vous posez encore des questions ?
Pour vos projets, dans Lyon et dans le Rhône pour vos plus petits projets,  jusqu’en Auvergne-Rhône-Alpes et partout en France pour les projets de taille conséquente :  Contactez-nous !

sem, dolor. risus. in id mattis Praesent amet, odio commodo